Les enfants ont besoin d'être actifs, de se mesurer les uns aux autres. L'éducateur se doit de leur apprendre à se respecter, à acquérir la maîtrise de leurs gestes mais aussi, d'éveiller en eux, par la pratique de l'aïkido, une assurance sereine et justifiée.

Depuis la suppression du cours des poussins, les enfants sont admis dès leur entrées au CP.

La photo date mais elle est intéressante car le garçon portant le hakama et regardant de côté est Sébastien Grosshenny, aujourd'hui ceinture noire 2ème dan aikikaï, et qui assurera les cours au dojo le mercredi soir et dans la mesure du possible du dimanche matin !